l’appli et le site Google Play Films, le service pour louer des films (VOD) est disponible en France sur PC, tablettes et smartphones

Présentation de Google Play Films :

Chronique radio :

Google n’en finit pas de tisser sa toile à coups de nouveaux services. Le géant américain a ouvert en France son service de location de films. Déjà disponible aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et au Japon, ce vidéo club numérique à la sauce Google vient enrichir le portail Google Play lancé début mars. Les films seront également disponibles sur Youtube.

Quels films trouve-t-on ?
Parmi les meilleurs films ou les plus récents :
– Tintin
– L’Exercice de l’État
– Pirates des Caraïbes…
Le reste c’est surtout des vieux navets.

Google a passé des accords avec les studios
. Disney
. Warner
. Sony
. EuropaCorp
. M6 Video.

Les prix ? Comme partout ailleurs : 2.99 Euros en définition standard (SD) et 3.99 Euros en HD. Comme ailleurs, les films doivent être vus 48 heures après avoir été entamés. On a 30 jours pour commencer la lecture d’un film après achat, comme sur iTunes.
(on se calque sur l’ancien modèle des vidéos clubs, pas sur les nouveaux usages liés au numérique : abonnements illimités…).

Au total, quelques centaines de films. Ce n’est pas énorme pour commencer face aux milliers de titres de la concurrence.

Mais la particularité c’est la disponibilité multi-support. Un film peut-être commencé sur ordinateur puis poursuivi sur une tablette ou un smartphone Android.

Avec ce nouveau service, Google vise clairement à concurrencer le portail iTunes d’Apple. L’un est destiné à l’univers iPhone/iPad, l’autre vise à satisfaire les utilisateurs (de plus en plus nombreux) de la plateforme Android. C’est en priorité à eux que s’adresse cette offre.

Le portail Google Play propose donc désormais en France
– des applications Android (il a remplacé l’Android Market) sur
https://play.google.com/store
– des films https://play.google.com/store/movies
– un espace de stockage de sa musique (20 000 mp3) auquel s’ajoutera bientôt un « shop music » https://play.google.com/music/
– demain un magasin de livres (ebooks) qui complétera http://books.google.fr.

C’est exactement la même stratégie qu’iTunes. Le portail d’Apple offre en plus, de son côté, de la musique, des podcasts et des cours universitaires.

Sale coup, en tout cas pour les acteurs spécialisés, comme le français VideoFutur, qui avaient cru trouver un petit espace pour exister sur les tablettes Android et qui vont se retrouver aujourd’hui plutôt inutiles face à « Google Play Films ».

Enfin, à noter que les films sont disponibles sur ordinateurs, tablettes et smartphones Android mais, en revanche, pas encore sur la télévision contrairement à Apple qui, avec son appareil Apple TV, propose la location de films pour les téléviseurs.

Source : chronique de Jérôme Colombain sur France Info.

Nexus Tab, la future tablette Android construite par Asus pour Google

Pourquoi Google veut lancer sa propre tablette

Le géant du Web envisagerait de commercialiser au printemps une tablette sous sa propre marque. Pour quoi et pour qui ?

Non content d’être déjà présent sur d’innombrables smartphones et tablettes de toutes marques à travers système Android, Google s’apprêterait à grimper une marche supplémentaire en proposant sa propre tablette sous sa propre marque.

Cette tablette serait fabriquée par le taïwanais Asus. Elle pourrait s’appeler « Nexus » comme les smartphones déjà commercialisés par le géant du Web (fabriqués par HTC puis Samsung).

Pour quelle cible ?

Côté smartphones, les Nexus sont généralement présentés comme des appareils « pur Android » mais ils ne battent pas des records de vente. En fait, ils s’adressent surtout aux millions de professionnels travaillant dans la galaxie Android qui disposent ainsi d’une sorte d’appareil « étalon ».

Il en sera peut-être de même pour la tablette. Google n’a pas intérêt à faire réellement concurrence à tous les fabricants de tablettes qui sont par ailleurs ses partenaires.

Concurrencer le Kindle Fire d’Amazon

Cependant, l’américain aurait quand même des objectifs commerciaux précis. Plus que l’iPad d’Apple, c’est le Kindle Fire d’Amazon qui serait dans le collimateur du géant du Web.

Cette tablette serait de petite taille – 7 pouces de diagonale – et coûterait entre 199 et 249 dollars. C’est exactement le positionnement actuel du Kindle Fire, le dernier Kindle en couleurs d’Amazon, disponible pour l’instant uniquement aux Etats-Unis.

Le Kindle Fire est la deuxième tablette la plus vendue au monde après l’iPad. Google sait donc où est sa cible.

Tablette Android de référence

Si elle sort, cette tablette Google Nexus intégrera le Google Play, la nouvelle plate-forme de Google qui propose des livres numériques, de la musique, des films et des jeux.

Cela fait des années que la perspective d’une tablette Google excite l’imagination des geeks et attise tous les fantasmes technophiles. En réalité, cette tablette Nexus s’annonce non pas comme la plus sophistiquée du moment mais simplement comme une tablette à un prix agressif (comme elle ne ferait que 7 pouces) mais de qualité (Asus est connu pour faire des produits très bien finis).

Source (remaniée) : chronique de Jérôme Colombain sur France Info.

Google Maps Indoor : se repérer dans des batiments comme les aéroports, les centres commerciaux, IKEA…

source : chronique « Nouveau Monde » sur France Info.

Trouver son chemin dans des magasins avec son smartphone

On peut désormais se repérer à l’intérieur des bâtiments à l’aide de son smartphone…

Trouver son chemin à l’intérieur d’un aéroport ou d’un centre commercial grâce à son smartphone : c’est une réalité aux Etats-Unis et au Japon grâce à la dernière version du service Google Maps intégré aux smartphones Android.

Pour l’instant, cela concerne une centaine de lieux : aéroports, gares, centres commerciaux ou encore des magasins comme Bloomingdale’s, Macy’s ou Ikéa. Plus besoin de chercher votre porte d’embarquement à l’aéroport ou le rayon cuisine ou luminaire chez Ikea : votre smartphone vous y emmène directement. Un petit point bleu représente votre situation sur l’écran. Le système détecte même les étages.

On appelle ça la géolocalisation « indoor ». En français : à l’intérieur. Techniquement, c’est une innovation. Car la géolocalisation par GPS ne fonctionne pas à l’intérieur des bâtiments, les satellites ne pouvant pas être captés à travers les toitures. Aussi, ce système utilise la géolocalisation par triangulation à l’aide des antennes GSM/3G, d’une part, et les hotspots Wifi, d’autre part. A l’arrivée Google annonce une précision étonnante de quelques mètres à peine. Il serait même capable de savoir, par exemple, si l’on se trouve sur un escalator qui monte ou un escalator qui descend.

Aussi sur Windows Phone

Voilà donc pour cette nouvelle fonctionnalité de Google Maps. Pour en bénéficier, les possesseurs de smartphones Android doivent mettre à jour Google Maps et télécharger la version 6 via l’Android Market.

Ce services n’est pas encore disponible sur iPhone. En revanche, on trouve également une localisation indoor sur Windows Phone via l’application Bing Maps de Microsoft. Pour l’instant, seuls 42 aéroports américains sont concernés.

Demain, des lieux français ?

On ne sait pas encore quand ce service arrivera en France pour des aéroports ou des centres commerciaux français. On peut même imaginer que d’autres lieux soient couverts comme les musées. Par exemple, pour Google, il suffit d’envoyer les plans par Internet via un formulaire spécial.

Mise à jour : Aéroports de Paris propose également une application de géolocalisation indoor baptisée « My Way Aéroports de Paris » qui permet de se repérer dans les terminaux 2E, 2F et 2G de Roissy.

Attention, cette actu date de fin 2011.

test du jeu de FPS en promo sur le Google Play Store (ancien Android Market) « Modern Combat 3: Fallen Nation »

C’est un FPS : first person shooter.

Le jeu est pour quelques jours à 0,49 centimes au lieu de 5 € environ.

lien vers le jeu « Modern Combat 3: Fallen Nation » sur le Google Play Store.

test en vidéo (en anglais)

gameplay 1er niveau

J’ai installé le jeu (il tourne bien sur le téléphone Google/Samsung Nexus S même si ce dernier n’est pas multi-coeurs).
Il faut installer le jeu puis le lancer une première fois. Là le jeu télécharge 700 Mo (les niveaux).

Le jeu n’est pas très facile à prendre en main (viser en particulier). Je ne suis pas habitué aux FPS.